Le premier classement des vins de Bordeaux de 1647 refait surface !

vignoble de bordeaux

Une attention toute particulière pour cet article du quotidien Sud Ouest au sujet de ce classement historique en quelque sorte ressusciter après un incendie de 1862 qui avait à l’époque détruit une partir des archives de la ville de Bordeaux.

En effet, en 1647, un document officiel atteste d’un classement des vins intervenu qui détaille les prix de vente des tonneaux selon les provenances des zones de productions girondines. Cet acte avait été attaqué par les flammes lors de l’incendie du palais Rohan, actuel Mairie de Bordeaux, et après moulte travaux a retrouvé sa jeunesse il y a quelques années. C’est le premier document officiel faisant état d’une hiérarchie en fonction des prix du marché. Cet ordonnancement fait état des différents prix pratiqués au tonneau (9 hectolitres ou 900 litres) en fonction des secteurs paroissiaux du département.

Les Graves et le Médoc tiennent déjà la tête d’affiche, les tonneaux les moins chers se trouvant plutôt dans l’Entre-deux-mers, du côté de Castillon et même vers Saint Emilion. On parle à l’époque de vins de côtes, vins de graves et vins de palus, avec une notation de terroir déjà sous-jacente.

On remarque aussi que les vins les plus prisés se trouvaient assez souvent près des zones fluviales, de part lesquelles l’accès au transport était le plus facile ; il est noté aussi une importance relative des zones du sud-gironde et des vins doux déjà en production.

Une partie de l’histoire viticole est ainsi énoncée et rapporte de fait de l’ancienneté de la culture de la vigne en bordelais, avec certains points de distinction laissant présager du futur, à savoir les appellations d’origine contrôlées.

Le document est visible aux Archives Municipales, peut-être avec une approche numérique (à vérifier), qui peut être attractif pour ceux qui sont passionnés par l’histoire viticole ou l’histoire tout court….

Source : www.sudouest.fr

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.