Le CLASSEMENT DES CRUS DE SAINT EMILION 2022, sans AUSONE ni CHEVAL BLANC ….

9b

Une bombe vient de tomber à saint Emilion, en ce qui concerne le prochain Classement Officiel dont on devrait voir le jour l’année prochaine, se fera à priori sans les maîtres et leaders historiques, château Ausone et château Cheval Blanc, qui n’ont pas déposé de dossier de candidature, dont la date de remise était fixée au 30 juin dernier.

Les raisons qui ont motivé cette décision sont plus particulièrement liées au fait que ces domaines et leur management pensent que l’on s’éloigne trop du cahier des charges historique, à savoir la part liée au vin, à ses qualités propres, à son terroir et à son histoire, est concurrencée en quelque sorte par d’autres conditions, venant le l’oenotourisme proposé et aussi la communication au travers des réseaux sociaux ; la grille d’évaluation globale ne parait donc pas contenir assez de valeurs profondes, traditionnelles et qualitatives vis-à-vis du vin et de sa qualité.

Il est à craindre de profondes conséquences, difficiles à prévoir à ce jour, la nouvelle étant très récente, mais un Classement sans ses 2 fleurons originels serait un peu bizarre certainement ; cela peut avoir aussi des conséquences sur le marché et les prix pratiqués par les crus prestigieux ; c’est un peu dommage sur le fond car Saint Emilion a lancé son classement avec idée de révisions décennales, les autres classements étant pour le moins figés, et les procès qui se sont accumulés sur les dernières moutures ont déjà mis en danger la véracité de la classification ; cette nouvelle opposition interne devra être réglée afin d’éviter le discrédit et les rumeurs détestables.

Il faut donc rester optimiste, les acteurs du dossier du renouvellement trouveront une solution équitable en la matière, la renommée de l’appellation est en jeu.

A ce jour 82 domaines sont donc classés officiellement avec 64 grands crus classés, 18 Premiers grands crus classés et parmi ces derniers 4 châteaux classés A, la plus haute marche, les autres premiers étant classés B.

Sources : www.sudouest.fr

Un très bon article du journaliste César Compadre, toujours à l’avant de l’information dans le domaine du vin, qui a très bien posé les données du problème. SO Edition du 10 juillet, page 24.

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.