Une très belle dégustation hier au soir dans le cadre de l’I.S.V.V. nous amener vers une découverte des vins récents de 2 pays de l’Est européen, la Pologne et la Roumanie ; ce dernier pays est assez bien connu des amateurs et professionnels du vin car ce pays représente quand même quelques 200 000 hectares de vignoble, surface déjà bien significative dans la filière vitivinicole mondiale et aussi grâce à son vignoble le plus connu dans la région de Cotnari, non loin de frontière moldave.
Il n’en est pas de même avec la Pologne, plus nordique si on parle en géographie pure, mais surtout parce la culture du vin y est très récente, avec assez peu d’antécédents historiques, dans un pays de culture de la bière et de l’alcool blanc bien connu qui s’appelle la vodka…
Une véritable renaissance est intervenue dans les années 90 mais surtout chiffrable et notable au début du XXI siècle ; cela est surtout palpable depuis les années 2008/2009 période à partir de laquelle on a décidé de créer des domaines viticoles dans le cadre d’investissements industriels et aussi parce que pour le vin devient plus « In » ou « Fashion » pour le pourcentage de population qui a eu la possibilité de s’enrichir à partir de 1980. Cette découverte de vins polonais récents a été menée par l’intermédiaire de l’œnologue Natalia OSTOLSKA, diplômée de l’Institut d’œnologie de Bordeaux et on peut la résumer comme suit :
2009, 26 domaines enregistrés, 2015, 103 domaines officiels, 2016 on passe à 151 domaines, 197 domaines en 2017 et à partir de 2019, 201 domaines déclarés et quelques 200 autres en cours de déclaration ; on parle aujourd’hui d’environ 350 hectares de vignoble cultivé sur 2 zones principales, celle de Cracovie et celle de Wroclaw ; pour les cépages principaux on parle en blanc principalement de Seyval, Hibernal blanca et Johanniter, donc principalement d’hybrides, et en rouge les plus réputés et répandus que sont le Maréchal Foch, le Léon Millot, le Rondo et le Régent, la aussi hybrides caractérisés…Quelques domaines ont introduit aussi des variétés de vitis vinifera comme le chardonnay, le riesling, les pinots, le gewurztraminer, le merlot, le donfelder et le zweigelt, ces 2 derniers d’origine allemande.
Dans la dégustation du jour nous avons été séduits par les vins blancs secs de cépage Solaris 2018 du domaine PRYZ TALERZYKV, aux arômes floraux de sureau et d’églantine, accompagnés par des fruits exotiques et des notes de pêche, au bel équilibre de bouche avec une belle finale porteuse d’amertume apéritive ; un autre monocépage chardonnay 2018 de la Winnica (domaine) NIEMOZANSKA, aux fines notes de coco, abricot et pêche entremêlés, beurre frais et amande fraîche, enrobé et gras en bouche, ont montré de très belles possibilités d’avenir qu’il faudra désormais suivre et introduire sur les zones de consommation européennes occidentales afin de mieux les découvrir !
ISVV – Association des œnologues de Bordeaux – 5 JUIN 2019

Nous contacter