Parmi les premiers groupes français de la filière vin, LES GRANDS CHAIS DE France avancent sûrement et solidement grâce à leurs marques fétiches, CHENET tout d’abord, mais aussi GRAND SUD, CALVET, et sont le premier exportateur français en la matière ; c’est aussi le premier vinificateur privé de France avec plus de 3 000 hectares de vignes propres.

Le chiffre d’affaires est à 80% réalisé à l’international sur quelques 173 pays d’exportation, ce qui est énorme, une machine qui fonctionne avec la participation d’environ 3 000 collaborateurs ; on se rappelle que le départ du groupe à commencé en Alsace en 1979, de part son fondateur Joseph Helfrich, qui a commencé à racheter des entreprises dès 1986, avec la Compagnie des vins du Jura, puis la groupe Metz, leader dans la production de crémants d’Alsace, puis c’est à Bordeaux que le groupe s’est implanté avec le rachat d’Eschenauer, un négociant de la place et bien d’autres ont suivi ! 500 hectares de vignobles dans le Languedoc complètent aussi le tableau, avec Mas Seguala, le Domaine de la Baume et le Mas des Belles Eaux, la vallée de la Loire n’est pas en reste avec quelques 1000 hectares, dont le célèbre Château De Fesles, une perle du chenin botrytisé.

Cette machine de guerre est bien implantée du reste dans le bordelais avec les CAVES DE LANDIRAS, le négociant Crus et Domaines de France, gérant des marques illustres comme Lichine, Calvet, eschenauer, Dulong,  et des châteaux de renom comme château Cantin à saint Emilion, le château La Fortune à Margaux, le château du Cartillon en Haut médoc et le Clos Beauregard à pomerol, ce développement continuant ainsi au fur et à mesure des années, vers l’ Espagne et la Hongrie pour la viticulture et aussi vers l’ Asie et les Etats Unis pour la distribution ; le chiffre d’affaire de l’année 2019 se montait à plus de 1 milliard et témoignait de la bonne santé du groupe.

En cette année 2021, de nouveaux investissements viennent d’être réalisés dans la région d’origine de l’entreprise, à hauteur de presque 5 millions d’euros pour l’agrandissement d’un chai d’élevage de 22 000 hectolitres de cuverie sur la commune où tout à démarré, à Petersbach, avec à la clé la position de lauréat pour France Relance.

Le redémarrage confirmé des ventes des vins français à l’exportation devrait continuer à alimenter de nouvelles ouvertures pour le groupe qui n’en demande pas mieux !

Source : www.lesechos.fr

Nous contacter