Château Margaux : Un Voyage à Travers Cinq Siècles d’Excellence

château margaux conseiller en sommellerie novembre 2023

Lors d’une sortie pédagogique, nos Conseillers en Sommellerie sont partis à la découverte du Château Margaux. Un véritable voyage dans le temps où ils ont pu acquérir une compréhension approfondie des éléments clés contribuant à la réputation exceptionnelle de ce domaine et de ses vins. 

1500-2024: Cinq siècles tournés vers l’avenir

Niché au cœur du Médoc, le Château Margaux représente bien plus qu’un domaine viticole. C’est une histoire qui s’étend sur cinq siècles, une saga qui incarne la passion, la résilience et l’innovation dans le monde du vin.

XVIe siècle : Naissance du Domaine

L’histoire du Château Margaux débute au XVIe siècle, à une époque où les vignes n’étaient pas encore développées. Connue comme la « Mothe de Margaux », la propriété n’était qu’une ancienne demeure sans vignes, un signe précurseur de l’évolution à venir.

XIIe siècle à 1705 : Émergence et Essor des Grands Crus

Le XIIe siècle voit l’Aquitaine tomber sous l’influence anglaise jusqu’en 1453, donnant naissance à un nouveau marché pour les vins de Bordeaux. Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre au XVIIe siècle, adopte le Bordeaux comme vin de table, marquant le début de son ascension vers la renommée internationale.

Le XVIIe siècle voit une succession de propriétaires, mais c’est avec l’arrivée de la famille Lestonnac que le Château Margaux prend son envol. Pierre de Lestonnac, en dix ans, restructure la propriété et le vignoble, anticipant l’évolution du Médoc vers la vigne.

À la fin du XVIIe siècle, le Château Margaux occupe déjà 265 hectares, un tiers dédié à la vigne. 

XVIIIe siècle : Siècle d’Or et Révolution Française

Le XVIIIe siècle est l’âge d’or, marqué par la première enchère des Grands Crus de Bordeaux en 1705. Les vins du Médoc connaissent un essor, et la notion de cru, avec son terroir, son vin, et son château, devient fondamentale.

Cependant, la Révolution Française met fin à cette période faste. Elie du Barry, comte d’Hargicourt, seigneur de Margaux, est guillotiné, et le Château Margaux est vendu comme Bien National.

1801-1950 : Renaissance et Renouveau

Laure de Fumel, dernière descendante des Lestonnac, parvient à racheter le domaine après des enchères mouvementées. En 1801, Bertrand Douat, marquis de la Colonilla, acquiert le domaine et construit la demeure emblématique que nous admirons aujourd’hui.

Sous le Second Empire, Bordeaux atteint un âge d’or grâce à une voie ferrée jusqu’à Paris et aux accords de libre-échange.

En 1855, lors de la Deuxième Exposition Universelle, Château Margaux est consacré « Premier Grand Cru Classé », une reconnaissance méritée de sa qualité exceptionnelle.

1950 à Aujourd’hui : La Famille Ginestet et la Renaissance Moderne

La famille Ginestet, acquérant le domaine vers 1950, fait face à des défis dans les années 1970 avec des millésimes difficiles. Pour honorer leurs engagements, ils cèdent Château Margaux à André Mentzelopoulos en 1977.

André Mentzelopoulos révolutionne le domaine, mettant en place des innovations majeures sous la supervision d’Émile Peynaud, un œnologue renommé. Il réintroduit le Pavillon Rouge et Blanc du Château Margaux, planifie la construction du premier grand chai enterré de la région, et redéfinit l’essence même du vin de Margaux.

Ainsi, le Château Margaux, avec ses cinq siècles tournés vers l’avenir, continue de marquer l’histoire du vin, un symbole vivant de l’ingéniosité, de la résilience et de l’excellence.

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.