Tout ce vous allez lire dans cette chronique n’aurait pas été pris au sérieux il y a seulement 10 ans, mais nous y sommes, l’Irlande est en train de devenir un petit producteur viticole et va pouvoir se déclarer comme tel auprès de l’OIV dans les prochains mois, donc très prochainement !

Le pays de la Guinness, du rugby et du « fighting spirit », connu pour la verdeur de ses campagnes, va rentrer dans le groupe des producteurs de vin…Cela a commencé en fait il y a assez longtemps, dans les années 80, où un dénommé Thomas WALK, originaire de la Franconie allemande, avec de bonnes connaissances viticoles a commencé à planter dans le comté de Cork et en 1989, la première récolte de vin irlandais voyait le jour à partir du cépage « amourensis walk », devenu de nos jours le Rondo, un hybride d’origine asiatique, reconnu officiellement  en Europe dans les années 90. Ce rondo s’est ensuite décliné en variantes de couleur, le ruby, le velvet et le rosé, bouteilles vendues aux environs de 25€ l’unité. Aujourd4hui la marque « exhuberance joy » a même été déposée pour quelques cuvées spéciales.

Un autre irlandais, David Llewellyn a développé son vignoble à partir de 2002 au nord de Dublin, dans la petite ville de Lusk ; aujourd’hui après avoir tâtonné quelques années il produit un nombre significatif de vins sous la marque LUSCA à partir du fameux rondo, mais aussi issues de cépages européens bien connus, le cabernet sauvignon, le merlot, le gewurztraminer, le sauvignon. Ainsi sont trouvables dans le commerce local les cuvées LUSCA Black Raven, cabernet sauvignon 100%, rondo 100%, cabernet sauvignon et merlot en assemblage, un cabernet sauvignon barrique aged et une cuvée blanche intitulée WHITE cuvée N°1, assemblage de sauvignon et de Schoenberger. Ici les bouteilles sont plus chères, entre 50 et 60€ pour la plupart des cuvées proposées.

En février, donc il y a quelques semaines, le premier vin effervescent méthode traditionnelle irlandais a vu le jour dans cette winery, en espérant un jour pouvoir faire la concurrence au voisin anglais devenu un des rois du sparkling !

A suivre donc et bonne réussite à ce nouveau producteur européen !

Source : OIV/ The Manual

Nous contacter