Une autre façon de lutter contre le gel au vignoble

gel au vignoble

Wine Protect est une jeune entreprise de type Start Up créée en 2020 par Deborah Decamp, visant à participer à la lutte contre le gel au vignoble.

Le système est basé sur l’installation de « cloches légères » posées à cheval sur les fils de fer de palissage et qui permet une protection efficace jusqu’à-5°. Cette protection est quasi complète avec le ralentissement de la chute de température, la protection des bourgeons de l’humidité, et un moyen efficace de contrer la sublimation au lever du soleil qui risque brûler les pointes de débourrement naissantes.

Les premiers essais ont été effectués dans 7 grands crus de la Gironde, sur des vignes à enherbement bas ou haut, avec des résultats satisfaisants de l’ordre de 92 à 98% pour le premier cas et de 68 à 75% dans le second cas.

Le système est éphémère et donc démontable en dehors des périodes à risques et qui demande de la manutention, mais il ne modifie pas la physiologie de la vigne et surtout ne recouvre pas les sols ; une autorisation est demandable aux services de l’INAO et peut être disposée entre 10 et 18 jours en période critique comme celle du mois d’avril par exemple. L’outil a une durée de vie possible en 20 et 25 ans, ce qui est un  atout considérable.

En 2023, le label Néo Terra avait été octroyé par la région, ce qui permettait à cet effet de bénéficier d’une subvention de 30% des investissements.

Une nouvelle version des cloches protectrices intégrant un panneau solaire est en ce moment en expérimentation au Québec et en Suisse, afin de prévenir des gelées plus féroces, de l’ordre de –9° à –10°.

Un nouvel outil donc contre le gel qui devrait s’améliorer au fil du temps.

Source : www.union-girondine.com

Infos : www.wineprotect.fr

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.