Investir dans le vin, qu’en pensent les français?

Anna Nekrashevich (Pexels)

Les grandes bouteilles mythiques qui font flamber les salles des ventes, tout cela fait rêver et donne envie de se lancer dans la spéculation, des dizaines ou centaines de milliers d’euros pour un flacon, il est évident que cela donne le tournis…

Malheureusement pour l’instant beaucoup de réticences et d’incertitudes !

Le site Cavissima a fait sa petite enquête sur la tendance à ce sujet et on arrive à quelques statistiques suivantes : 82% des français achètent du vin et quasiment 2 bons tiers d’entre eux consomment…

Au niveau de l’investissement les chiffres sont nettement moins bons car seulement 25% sont intéressés, avec une orientation plus favorable pour les 25/35 ans et les catégories professionnelles les plus élevées, mais les racios sont quand même faibles.

Les principaux points d’achoppement restent pour beaucoup liés à 2 facteurs freins principaux, à savoir, la méconnaissance du marché et de ses méandres souvent complexes et aussi des problématiques concernant le stockage de bouteilles, qui posent beaucoup d’incertitudes ; manque de place disponible et bonnes conditions de conservation, sont souvent citées comme difficultés majeures pour investir correctement.

La question mérite d’être approfondie car lorsque l’on voit la progression du prix des grands vins, cuvées rares et vieux millésimes, cela laisse rêveur et la tentation est grande ; un bon conseil, commencer le plus tôt possible dans cet investissement, car la prise de valeur d’une bouteille est souvent longue et si l’on veut vraiment cartonner en termes de plus values, il faut archiver dès sa majorité, les bons retours financiers se feront au bout de 10 ou 15 années, il faudra donc être patient !

Source : www.boursier.com

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.