Un nouveau cru pour les Côtes du Rhône nord ?

seyssuel

Cela fait maintenant presque 20 années qu’une demande a été déposée par quelques vignerons de la zone afin d’obtenir auprès de l’INAOQ le précieux sésame de « CRU », pour cette zone pratiquement inconnue des non éduqués, à la savoir la commune de SEYSSUEL à ne pas confondre avec le cru d’un nom voisin issu de Savoie, SEYSSEL, une lettre de différence est suffisante pour ne pas engendrer de confusion.

Il s’agit d’une commune de 2000 habitants, dans le département de l’Isère, à environ 4 kilomètres au nord-est de Vienne, commune réputée pour la qualité de ses syrahs, qui pourrait faire des envieux aussi bien en Hermitage qu’en Côte-Rôtie. C’est peut-être le dernier cru des Côtes du Rhône en zone septentrionale à attendre le verdict des instances officielles ; actuellement, les terrasses et collines qui sont plantées de raisin et surtout de syrah, ne peuvent revendiquer que l’appellation « Collines Rhodaniennes » !

Ce vignoble connu déjà du temps des Romains, a été quasiment anéanti par le phylloxéra, il y a près de 2 siècles ; certains des grands vignerons des appellations du Rhône nord, se sont intéressés dans les années 80 à ces pentes escarpées, comme Cuilleron, Tardieu, Laurent ou François Villard ainsi que Stéphane Ogier.

23 viticulteurs, aujourd’hui, travaillent ces 70 hectares, dont une majorité de schistes qui vont donc donner un style très différent au viognier si l’on veut comparer avec les terroirs granitiques de Condrieu ; les syrahs quant à elles sont particulièrement fruitées sur cette zone, avec des textures souvent complexes et denses.

Le point fondamental à ce jour est le coût relativement peu élevé des vins produits sur ces terroirs, et tant que le feu vert pour l’obtention de l’appellation ne sera pas donné, les sommeliers et autres cavistes bien informés se feront un plaisir de proposer ces vins à leurs clients, toujours dans le cadre de la découverte….

Alors soyons attentif, l’épilogue ne devrait pas tarder à arriver, et bien heureux seront ceux qui pourront en profiter, aussi bien les producteurs avant-gardistes que les acheteurs malins !

Source : www.thedrinksbusiness.com

Les derniers articles

Vous cherchez un emploi ou un stage ?

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de toutes nos actualités.