A l’initiative de l’Ambassade de France à Madrid, s’est tenu lundi dernier 8 avril une réunion très importante qui a réuni les acteurs des filières viticoles des 2 pays, le but étant de confronter les avancées de chacun en vue d’appréhender les effets du changement climatique sur le vignoble…

Etaient présents, BUSINESS France, PVT (plateforme technologique espagnole), mais aussi le CSIC (conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol), l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et l’IFV (institut français du vin), le tout organisé dans le cadre de l’évènement « NOSOTROS EUROPA » de l’Institut français en Espagne, le « TIFE » ; des professionnels du vin, des écoles techniques, des universités, les représentants des gouvernements, des négociants, des représentants des syndicats viticoles et des « bodegas » ont participé à cet échange dont le but était de partager sur les programmes de recherche en cours menés par les deux pays.

Ont été très remarqué les interventions de Jerôme DESPEY, de France Agrimer et de Eric PAUL de l’INAO qui ont essayé de démontrer que le secteur est capable de prendre des initiatives et de développer des stratégies pour endiguer le phénomène…des cabinets spécialisés français (Chouette, Ombrea, Sofrapar et Weenat) et espagnols (Athisa, Biome, Makers et Newralers) présentèrent aussi des solutions pratiques à partir des nouvelles technologies pour trouver des solutions fiables et pratiques.

Un débat très intéressant s’est déroulé ensuite avec les élèves du Lycée viticole de Libourne-Montagne et celui de la Escuela de la vid de Madrid, avec comme interlocuteurs les différents participants et aussi M Paul ROCA, Directeur général de l’OIV.

Une très bonne initiative que l’on aimerait voir se réaliser plus souvent entre les pays européens !

Source : INDISA

Nous contacter