Matinée pluvieuse en ce lundi 26 avril, suite des dégustations primeurs du millésime 2020, et cette fois ce sont les Pessac Léognan qui présentent leurs vins sur 4 châteaux, suite aux conditions de dégustation avec du public pendant la crise sanitaire.

45 crus de l’appellation présentent des blancs et des rouges et compte tenu du temps imparti, 90 minutes cette matinée a été consacrée aux vins rouges ; une vue d’ensemble s’impose et confirme la qualité générale du millésime, des vins colorés et denses, déjà assez ouverts aromatiquement parlant, et pour la plupart dotés de belles textures avec des potentiels de garde importants. La qualité est au rendez-vous, on gomme progressivement les excès de boisé trop marqués et l’on s’achemine vers des vins plus plaisants, avec de la fraîcheur, des textures bien en place avec de l’élégance. A noter aussi que 21 des châteaux présents à la dégustation ont des assemblages déclaré avec du petit verdot, et même si les pourcentages restent faibles, ce cépage commence à bien se développer sur cette zone viticole.

Pour notre part, quelques vins semblent être en termes de potentiel et de qualité d’ensemble sur des bases d’excellence, en notation entre 96 et 100 points ; dans ce groupe Domaine de Chevalier, château Seguin, château Malartic Lagravière, château Léognan.

Ensuite un groupe plus important que l’on pourrait situer sur la fourchette 94-96, vins bien construits, en devenir, à revoir dans quelques mois, de beaux potentiels aussi tels, château Carbonnieux, château Couhins, château de France, château de Rochemorin, Domaine de Grandmaison, château Guitteronde, château Haut-Bacalan, château Haut-Lagrange, château Lamothe-Bouscaut, château Larrivet Haut-Brion,  Château latour-Martillac, château Olivier, château Pape Clément, château Picque Caillou, château Pont Saint-Martin, château Roche-Lalande, Domaine de la Solitude.

Voila pour une première approche, sur laquelle il faudra revenir certainement dans quelques mois, avant ou après l’été, mais cela amène comme conclusion, que le niveau est élevé pour ce millésime et qu’il devrait apporter de bonnes bases pour une commercialisation à venir dans quelques mois.

Important aussi de remercier l’organisation impeccable de ces dégustations, que l’on doit à l’équipe du Syndicat viticole et du personnel du domaine d’accueil.

Sources : CAFA Formations

Nous contacter