Nous avions parlé il y a quelques semaines de la question de l’étiquetage pour les vins au niveau européen et il semblait qu’un consensus s’était mis en place à cet effet, entre autres d’informer les consommateurs à l’aide de QR codes présents sur les étiquettes et lisibles donc avec des Smartphones, concernant les éléments calorifiques et aussi la présence quantitative d’éléments rajoutés pouvant entrainer certaines allergies ou autres problématiques de santé.
En fait, il reste un élément sur lequel les différents pays s’opposent, il s’agit de la présence de sucre rajouté, par généralement ce que l’on appelle la chaptalisation. Si l’on revient sur la réglementation européenne à cette effet, elle est bien sur différente en effet suivant la climatologie, plus particulièrement entre les pays du sud (Italie, Grèce, Portugal, Espagne) considérés comme pays jouissants d’un climat chaud suffisant pour amener des raisins à maturité et pour lesquels l’addition de sucre n’est pas autorisée et les pays du nord, continentaux ou septentrionaux pour lesquels l’autorisation de rajout de sucre est autorisée généralement jusqu’ au seuil maximum de +2% alcool volume…Tous les acteurs italiens n’ont pas signé le projet et demande l’obligation de rajouter l’éventuel ajout de saccharose dans les vins, information fondamentale pour le consommateur.
On ne peut pas nier le bien fondé de cette demande, et nous suivrons donc précisément l’évolution de ce dossier dans les semaines à venir !
Source : VITISPHERE

Nous contacter