Heureusement il y a des histoires qui finissent bien sur notre planète, c’est ici le cas avec la fin d’un conflit qui a opposé le Canada et le Danemark pendant 90 ans !

Il s’agit en fait d’une petite île de l’océan arctique pour laquelle ces deux pays se sont livrés une guerre sans merci que l’on a appelé plus tard la guerre des whiskies.

La technique est simple et lorsque l’on revendique un territoire, on laisse et on plante des drapeaux nationaux sur les sols pierreux des abords de l’île concernée et on laisse généralement une caisse de la boisson alcoolisée qui représente le mieux le pays concerné ; pour le Canada, il s’agissait de caisses de « canadian whisky » et pour le Danemark il s’agissait de « schnaps danois ».

La fameuse guerre des whiskies a donc duré 90 ans et concernait à remplacer des bouteilles laissées par l’un des 2 pays par les bouteilles de l’adversité et d’en faire de même avec les drapeaux, il faut aussi spécifier que l’îlot revendiqué mesure 1.2 km2 et qu’il est situé assez près du Groenland.

La semaine passée les 2 pays ont signé un accord qui stipule que chacun possède la moitié du territoire concerné suivant la ligne d’une petite vallée ; depuis de nombreuses années des géologues des 2 pays déposaient des demandes d’autorisation pour des permis miniers et des extractions de minerais à cet endroit et bien sur à chaque fois ces demandes étaient annulées par l’opposition totale de l’autre pays.

Canada et Danemark ont ainsi montré que l’on pouvait régler un conflit sur la base du droit international et ainsi montrer à M. Poutine que la force de la loi était meilleure que la loi de la force !

Il n’y aura plus de guerre des whiskies et l’on pense même que si des groupes de scientifiques se retrouvent sur l’île en même temps, ils auront plutôt tendance à échanger des bouteilles que de les subtiliser comme au préalable….

Source : www.thedrinksbusiness.com

Nous contacter