Ce sont désormais des cas classiques, des grandes sociétés ou grands groupes qui attaquent des petites pour homonymie de nom ; au début de cette année 2022, c’est le cas de la bière LEFFE, partie intégrante du groupe AB InBEV, très connue et appréciée dans le monde entier, qui attaque à l’aide de ses avocats la minuscule micro brasserie LEFF, installée en Bretagne, au bord du cours d’eau appelé LE LEFF….dont le propriétaire a utilisé le nom pour appeler sa brasserie.

Pour le géant de la bière il y a un risque de confusion pour les consommateurs, et il demande à la brasserie des côtes d’Armor de changer de nom à cause de ce problème…

Le fondateur de la brasserie bretonne, Philippe LE SAUX, trouve cela rocambolesque, pour une production de quelques 1 500 bouteilles mensuelle, destinée principalement à ses copains et aux gens du village, un service plutôt qu’une activité commerciale et aussi le plaisir de s’occuper utilement pour cet homme de 64 ans.

La compagnie AB InBev, qui détient un portefeuille de quelques 500 marques, estime qu’il y a trop de similitudes entre les deux noms, de même prononciation, et donc les étiquettes se ressemblent compte tenu de l’écriture gothique utilisée.

Le propriétaire de la marque française n’a pas les moyens financiers pour lutter dans le cadre d’une action en justice, il demande à la région Bretagne de le défendre contre le géant brassicole…

Les jours prochains donneront la suite à cette histoire, qui peut laisser rêveur, mais qui rappelle qu’il faut faire très attention dans l’utilisation des noms que l’on souhaite utiliser pour baptiser un produit !

Source : www.afp.fr

Nous contacter