On a déjà évoqué précédemment le développement de cette région viticole chinoise ; l’année 2021 signe un nouveau départ et une extension sans précédent grâce à l’appui du gouvernement central qui veut faire de cette zone viticole de prestige l’équivalent de Bordeaux pour la Chine, en termes d’image et de notoriété.

Après la visite du Président chinois en 2020 et une forte hausse des exportations de vin, le Ningxia vise à l’horizon 2035 la production de 600 millions de bouteilles par an pour un peu plus de 3 milliards de dollars US. Si cet objectif est atteint, cette zone des contreforts des monts Helan deviendra une zone importante et influente au niveau international, équivalente à celle de Bordeaux pour les vins français.

Cette objectif de 2035 représente 4 fois la production actuelle et ce chiffre correspond à peu près à la production de la capitale girondine ; l’année dernière en pleine pandémie du covid-19, les exportations de cette région ont augmenté de quasiment 50% à destination principalement des USA, du Canada, de l’Australie, du Japon et de l’Union Européenne.

Mais à court terme aussi le Ningxia doit se concentrer aussi sur la consommation locale, et les derniers financements du gouvernement central vont aussi aider à développer le tourisme de masse vers cette région ; une dernière étape reste à franchir, celle de produire de bons vins à des prix raisonnables afin de concurrencer la consommation de l’alcool national le baijiu, et ainsi de faire rentrer le vin dans les familles chinoises.

Source : www.news-24.fr

Nous contacter