Alors que nous sommes en pleine floraison dans la plupart des vignobles et pour certains en phase de nouaison, la région nantaise et son célèbre muscadet après avoir pansé ses plaies se posent de sérieuses questions quant à la prochaine récolte….

On estime que les épisodes de gel de cette année 2021, sont bien plus significatifs que ceux vécus en 1991, dans ce que l’on avait à l’époque considéré comme l’année la plus gélive du vingtième siècle, et les acteurs du marché pensent qu’un quart de récolte sera certainement proche de la réalité de ce que l’on pourra engranger dans les chais.

Cela s’avère dramatique dans la mesure où le muscadet semblait repartir depuis quelques années, le manque de matière première et de vin au final va entrainer des difficultés pour alimenter les marchés, pour entretenir des parcelles dévastées et va certainement mettre un coup au moral des troupes !

Christian Gauthier, le Président de la Fédération des vins de Nantes incluant les Muscadets, mais aussi le Gros Plant et les coteaux d’Ancenis doit trouver des solutions rapidement à ces quelques 550 producteurs, en tenant compte du fait que certains auront une année blanche en matière de récolte ; le cap sera dur à passer surtout au mois de septembre quand la nouvelle récolte arrivera et mettra de plein fouet les vignerons dans la réalité des chiffres.

Souhaitons à ce vignoble de vins frais et chatoyants de retrouver sa plénitude prochainement avec nos meilleurs souhaits pour 2022 !

Source : www.ouest-france.fr

Nous contacter