La taxe Trump sur les vins commence à faire bouger les lignes, même si l’on attend une bouffée d’espoir du forum de Davos où le Président américain rencontre ses homologues européens, certaines entreprises ont pris les devants et quelquefois, les décisions peuvent être spectaculaires….

Ce distributeur basé à Philadelphie a préféré commander à ses fournisseurs français l’équivalent de une année d’approvisionnement soit environ 35 000 caisses, décision courageuse car tout peut encore arriver et les taxes disparaitrent comme elles sont arrivées, à savoir en quelques semaines !

Des bruits circulent en ce jeudi 23 janvier pendant que les discussions ont lieu entre les ministres des 2 pays, Bruno Le Maire, côté français, et Steven Mnuchin, pour le Trésor américain ; les filières vins des deux côtés de l’Océan Atlantique sont très attentives à la suite des pourparlers en cours, car non seulement de très grands enjeux commerciaux sont liés mais aussi beaucoup d’emplois pourraient faire les frais d’un blocage des négociations et surtout d’une éventuelle surenchère américaine comme il en est question ces derniers jours. Non seulement des producteurs français seraient dans la difficulté compte tenu de la situation globale des marchés, mais aussi pour les distributeurs américains qui ne pourront pas doubler les prix des vins, et qui risqueraient ainsi de perdre une bonne partie de leur clientèle…L’entreprise MOORE BROTHERS WINE Co. espère ainsi  sauvegarder ses 35 salariés actuels et protéger ses clients pendant l’année 2020 au minimum…100 000 emplois pourraient être en danger aux USA, si le compromis n’est pas trouvé.

Les décisions finales sont donc attendues avec impatience, en espérant pouvoir éviter le pire et un retour à la normale pour le 1erfévrier !

Sources : AFP/LA dépêche/Le Figaro

Nous contacter