Une très bonne nouvelle pour terminer la semaine, la surface mondiale des vignobles cultivées en Bio-culture ou culture organique arrive a presque un demi million d’hectares en 2021.

Actuellement 63 pays dans le monde sont impliqués dans ce type de viticulture, et environ 6.2% des surfaces sont cultivés dans la bonne direction visant à protéger l’environnement sur la planète et à élaborer des produits davantage adaptés à la santé des consommateurs.

Depuis 2005, le bio augmente d’environ 13% par an et dans l’autre sens la viticulture conventionnelle recule de 0.4% chaque année.

L’Espagne, la France et l’Italie, les 3 grosses cylindrées de la viticulture représentent 75% des vignobles biologiques et montrent donc totalement l’exemple !

Dans le classement des pays qui ont la plus grande proportion de vignobles bio, l’Italie consacre 15% de son vignoble au bio, suivie par la France et l’Autriche qui ressortent avec 14% de leurs surfaces cultivées certifiées en bio ; le seul pays non européen du top 10 est le Mexique qui consacre 5% de ses surfaces viticoles au bio…

Retenons aussi d’après ce rapport mondial établi cette année, la conversion d’un vignoble représente des efforts considérables et est très souvent complexe ; cette conversion a un coût, elle amène souvent des difficultés et des diminutions dans la production globale de raisins, et d’après les analyses récentes , elle peut amener des échecs à la fois qualitatifs mais aussi des problèmes économiques, difficilement supportables compte des aléas climatologiques quasi permanents ces dernières années.

La période 2021 – 2030 sera donc décisive dans la pratique et devra trouver des méthodes novatrices pour vaincre la chimie dévastatrice….

Source : www.oiv.int/www.harpers.co.uk

Nous contacter