Des récents articles ont retenu notre attention quant au leadership de l’Autriche en matière de production de vins bios et vins biodynamiques, et maintenant aussi pour la production de vins naturels, catégorie non encore bien définie d’un point de vue juridique, de la législation européenne et aussi pour le consommateur lambda !

Il est évident qu’au départ le climat frais autrichien, la production en majorité de vins blancs avec des cépages acides et résistants aux rigueurs climatiques, une certaine discipline dans la production viticole, ont aidé le pays à s’orienter assez facilement vers ce type de production contrôlée, visant à la protection de l’environnement et à l’utilisation de plus en plus faible de produits chimiques pour la vigne et pour le vin. L’acidité élevée et les Ph bas protègent davantage les vins contre la croissance bactérienne qui cause les défauts techniques et les grands problèmes aromatiques.

Les principales objections liées aux vins naturels (vin nature), mise en valeur des arômes variétaux et des troubles de la limpidité, sont atténués par les explications des vignerons, ce qui a limité les craintes des consommateurs. Dès 1993, la culture biologique a été encadrée en Autriche, amenant presque 20% des territoires viticoles à être certifiés aujourd’hui, l’Autriche ayant une haute conscience environnementale, depuis les théories du philosophe Rudolf Steiner.

Nikolaihof a été l’un des premiers établissements viticoles du monde à mettre en place la biodynamie, et ce dès 1971. En 2007, un groupe important de grands viticulteurs autrichiens ont mis en place le groupe Respekt, fort aujourd’hui d’une vingtaine de vignobles de haut vol. Cette mentalité verte a contribué à jeter les bases solides du mouvement vin naturel en Autriche ; les familles de vignerons se regroupent, mettent en commun leurs expériences afin de réussir et trouver des solutions.

Les vins naturels ont aidé pour beaucoup à la pénétration dans la grande restauration pour les grüner vetliners et les rieslings qui avaient du mal souvent devant la concurrence allemande. C’est à force de dégustations commentées que les naturels sont passés dans les mœurs et s’affichent en haut de l’affiche des établissements réputés. Les producteurs de renom comme Christian Tschida, Gerhard Kracher, Aldo Sohm, Eduard Tscheppe, Sepp Munster, Roland Tauss, la famille Strohmeier, Karl Schnabel, sont les moteurs de cette nouvelle génération de viticulteurs avertis qui ont amené les vins naturels autrichiens à un niveau de qualité exceptionnelle !

Certainement un bon exemple à suivre…

Source : www.wineenthusiasm.com

Nous contacter