Alors qu’à quelques semaines des vendanges, la Champagne n’arrive pas à trouver un consensus entre les négociants et les producteurs de raisin, la principale région concurrente espagnole, connue sous le nom de DO CAVA, une méthode traditionnelle aussi, vient de résoudre les problèmes identitaires à l’unanimité des votants et des présents !

Il y a quelques jours , cette appellation avait fixée les rendements pour la récolte 2020, sans trop de difficultés ; quelques semaines après cet accord dans la filière régionale, on a abouti en fin de semaine dernière à une nouvelle définition de l’appellation, afin d’améliorer la qualité et de mieux informer les consommateurs.

Les grandes lignes de cette réforme sont les suivantes :

  • De nouvelles segmentations ont été établies afin de pouvoir jouer sur les temps d’élevage sur lattes : cava de guardia qui devra faire 9 mois d’élevage minimum et le cava superior de guardia, dont le temps devra dépasser les 18 mois d’élevage. Dans cette deuxième catégorie on a conservé les mentions Reserva, Gran Reserva et Paraje calificado pour aller chercher les qualités optimales
  • Il a été défini et cette mention figurera donc sur l’étiquette, la notion de « cave productrice » a partir du moment où le pressurage des raisins et la vinification des vins se fera au même endroit, sur le domaine producteur, une manière de renforcer l’origine.
  • Enfin, 4 zones climatiques différentes à l’intérieur de la zone de production, qui pourront figurer sur l’étiquette et aussi utiliser des mentions concernant des sous régions :
  • Comtats de Barcelone
  • Valle de Ebro
  • Vinedos de Almendralejo
  • Altos de Levante

Autant de précisions qui vont permettre de mieux localiser l’origine des vins et d’avoir une traçabilité sans erreur sur tout le parcourt technique des raisins.

Ces décisions ont été prises à l’unanimité des producteurs et négociants présents, un bel exemple de coordination régionale !

Sources : www.tecnovino.com

Nous contacter