Il est vrai que c’est un peu surprenant, ce sont par définition et de part l’histoire, les pays méditerranéens qui ont la maitrise de cette boisson et  aussi liée à des raisons médicinales au départ, certains ingrédients dont les anis ont certainement quelques vertus vis-à-vis de notre santé et de notre métabolisme.

Suite à une discussion familiale, Sylvaine LE MEUR, à décidé il y a quelques mois de trouver la recette du pastis breton, sa formation de base en tant que Docteur en biotechnologie et génie génétique, lui a certainement facilité la tâche et ensuite un travail de sélection, assemblages et dégustation à fait le reste pour arriver à un pastis qui ai les caractéristiques des anisés mais aussi une typicité bretonne.

Il y a environ 45 éléments entre les plantes, les graines, les alcools utilisés qui ont permis d’asseoir la composition du TY JAUNE, pastis breton, vendu en bouteille de 70cl et autour d’un prix de 18€ ; la grande distribution locale, a lancé un peu le produit sur les départements bretons, ce qui a permis d’atteindre pour la première année de production un total d’environ 20 000 bouteilles vendues localement ; l’objectif étant à court terme d’arriver à développer les ventes dans les autres régions françaises et pourquoi pas d’exporter, le chiffre de 200 000 bouteilles par an étant la vitesse de croisière pour que l’entreprise tourne et prospère ! Un nouveau flaconnage va être proposé bientôt en bouteille de 1 litre, et la société KERMEUR INDUSTRIE, avec ses 7 salariés actuels pourra envisager un avenir serein….

Bien que la recette reste aujourd’hui secrète, on sait que le sucre utilisé pour élaborer la boisson est extrait d’algues marines, ce qui pourrait donner la touche bretonne dans les saveurs perçues par les amateurs.

L’ouverture prochaine des bars et des restaurants devrait donner le coup de pouce à cette jeune entreprise qui à le mérité d’innover, ce dont il faut toujours se féliciter dans l’économie française. Sinon ce pastis se déguste comme les autres, à la fois sur glace, avec de l’eau ou sans eau, avec des compléments comme certains sirops, et vous pourrez le découvrir à ce jour dans 170 points de vente !

Source : www.rayon-boissons.fr

Nous contacter