Grand classique en matière de cocktails, le Bloody Mary a su traverser les époques pour conquérir toujours plus d’amateurs. Corsé et réputé pour être « anti-gueule de bois », découvrons ensemble la vraie recette et l’histoire de ce breuvage atypique.

L’histoire 

Tout le monde connaît la légende sanglante de Bloody Mary, et beaucoup l’associent à tort au cocktail du même nom. En effet, l’histoire de ce dernier est incertaine, et de nombreuses anecdotes tentent d’expliquer son origine.

Qui est Bloody Mary ? Selon certaines sources, il s’agirait de la fameuse reine d’Angleterre, Marie Tudor, dont le règne a été marqué par une grande cruauté et de nombreux opposants brûlés au bûcher. À cette époque, ses ennemis la surnommaient « Bloody Mary », que l’on peut traduire par « Marie la Sanglante ». Le cocktail aurait donc été créé en son souvenir, d’où son apparence rouge et opaque.

Une seconde légende donne la paternité du breuvage à un barman français, Fernand Petiot, travaillant au Harry’s Bar à Paris dans les années 1920. À la demande du comédien américain Roy Barton, amateur de jus de tomate, il aurait inventé ce cocktail, en le baptisant Bloody Mary à cause de sa couleur rouge sang.

Enfin, une dernière anecdote attribue l’origine de cette boisson à l’écrivain Ernest Hemingway. De passage au Ritz de la place Vendôme, l’homme aurait souhaité boire un cocktail qui ne sentait pas l’alcool, pour éviter que sa femme, Mary Welsh, soit en colère contre lui lorsqu’il rentrerait. Comme celui-ci l’appelait tendrement « Bloody Mary », il aurait baptisé ce breuvage tout naturellement du même nom.

L’anecdote 

Le jus de tomate pimpé à la vodka était, selon la rumeur, le cocktail préféré de Serge Gainsbourg. Celui du Bistrot de Paris, au 33 rue de Lille à Paris, devait être fameux, l’homme à la tête de chou y avait ses habitudes et sa table.

Jane BIRKIN & Serge GAINSBOURG

La recette

Pour une personne, il faut 5 cl de vodka, 10 cl de jus de tomate, 1 cl de jus de citron jaune, 3 traits de sauce Worcestershire, 1 trait de tabasco, 1 pincée de sel de céleri, 1 pincée de poivre et 1 branche de céleri pour la décoration.

Munissez-vous d’un verre tumbler, dans lequel vous préparerez directement le Bloody Mary. Remplissez-le de glaçons, et versez dans l’ordre le jus de citron, la sauce Worcestershire, le tabasco, le poivre et le sel de céleri. Ajoutez le jus de tomate et la vodka, puis remuez la préparation avec une cuillère de bar. Décorez le verre avec la branche de céleri, et dégustez !

Variantes 

Les variantes du Bloody Mary sont innombrables. On notera notamment le Virgin Mary, identique mais sans alcool, le Bloody Caesar, où le clamato (un mélange de jus de tomate et de bouillon de palourde) remplace le jus de tomates, et les Brown Mary, Bloody Pirate et Bloody Matador où la vodka est remplacée respectivement par du whisky, du rhum ou de la tequila.

Bloody Caesar
Nous contacter