Une question qui prend toute son importance aujourd’hui, avec l’évolution des hautes températures et du réchauffement général, faut-il continuer de tailler demanière précoce ou au contraire faut-il attendre, laisser venir les premiers froids sérieux et donc ensuite prendre le rythme d’une taille d’hiver classique ?

Un constat qui commence à se pérenniser depuis quelques années, c’est le redémarrage du vignoble dès le début du mois de novembre, comme si l’on allait dans les pays tropicaux à un millésime avec 2 récoltes ! Dans plusieurs régions viticoles françaises, Bourgogne, Bordelais, Languedoc, le phénomène est constaté à de multiples reprises et interroge…Des bourgeons éclosent, de nouvelles feuilles apparaissent et même quelquefois des rameaux repartent !

En fait cela s’explique facilement, une grande sècheresse estivale qui a tendance à épuiser la plante, du moins la fatigue ; l’arrière-saison étant douce après la vendange, la vigne est tentée par une nouvelle pousse quasi immédiate étant donné qu’il n’ y a pas eu encore vraiment de grand froid, ni même de gelées dans la plupart des régions viticoles. On pourrait penser légitimement que ce phénomène aura tendance à gêner les opérations de taille, ce qui d’après les scientifiques n’est pas le cas.

Cependant et afin d’éviter toute problématique, il est vivement conseillé par les mêmes scientifiques d’attendre pour commencer à tailler, surtout pour les tailles courtes, ce qui par ailleurs retardera d’autant le démarrage printanier, et limitera d’une certaine façon les risques de gelées précoces. L’idéal serait d’avoir une séquence de froid sérieuse pendant l’hiver, plusieurs jours et nuits consécutifs à températures négatives, pour faire vraiment descendre la sève des rameaux et ainsi retarder la repousse et l’apparition des bourgeons.

Revenons donc aux règles des anciens, taille tardive de préférence, il y aura toujours des travaux de réparation et de palissage sur les parcelles avant de mettre les équipes à la taille forcée et trop hâtive !

Source : www.vitisphere.com

Nous contacter