En dehors des certifications BIO et BIODYNAMIE, d’autres démarches de certification doivent amener les entreprises responsables à des systèmes de protection environnementale qu’il est bon de rappeler et surtout de préciser en matière d’engagement…

  • La norme ISO 14001 : il s’agit d’une démarche volontaire amenant des progrès réguliers de l’entreprise visant à respecter l’environnement ; il s’agit d’un lien entre des objectifs a réaliser chaque année en vue d’une amélioration et de les réaliser
  • Le norme ISO 26000 : défini en 2010 : c’est un outil économique qui a pour but d’atteindre le développement durable en conciliant l’économie, l’écologie et le social ; il lie donc tous les acteurs dans la démarche, non seulement les producteurs mais aussi les salariés, les fournisseurs, les sous-traitants et les consommateurs.
  • CERTIFICATION ENVIRONNNEMENTALE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE : depuis 2012, l’Etat français a défini un cahier des charges d’une certification environnementale des exploitations agricoles, avec 3 niveaux de référence :
  • Niveau1 : respect des conditions environnement dans les conditions des aides PAC
  • Niveau2 : réalisation de certains labels type, TERRA VITIS, AREA, AGRICONFIANCE, VITICULTURE DURABLE avec contrôles de certification
  • Niveau3 : la HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE, HVE, qui permet d’atteindre uen certification pour l’ensemble d’une exploitation avec 4 normes à respecter, la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation des sols, les ressources en eau.

Voila donc pour plus de clarté…

Nous contacter