Cette semaine se terminera en Allemagne, dans une région méconnue mais qui est la plus septentrionale du pays, généralement dévouée aux cultures céréalières, au colza et au chou. Cette région a comme capitale la ville de Kiel et on pourrait citer pour se repérer plus facilement dans le nord de l’Allemagne, les villes de Lubeck ou de Hambourg.

Depuis 2016, quelques « illuminés » ont décidé de tenter la culture de la vigne en liaison avec le changement climatique engagé et programmé ! C’est dans le district de Stormarn que la première récolte de raisins a été réceptionnée cette année, assez tardivement compte tenu de la situation géographique. Les raisins qui arrivent au chai cette semaine titrent aux environs de 10% alcool volume et sont relativement forts en acidité totale….Le cépage principal ici est le SOLARIS, un métis de muscat ottonel et de saperavi, un cépage dit de maturité hâtive, donc qui murit avant le chasselas, résistant aux grands froids et qui produit des vins blancs secs ou doux, aux arômes légers de banane, fruits exotiques et noisette.

Léon ZIJSTRA et Jörn ANDRESEN, sont 2 vignerons qui cultivent le raisin ici depuis 4 ans et qui défendent ce projet pionnier qui comportent beaucoup de risques ! Ici nous sommes dans le village de Delingsdorf  et les deux compères ont 2 hectares en culture ce qui représente environ 8000 pieds de vigne à bichonner ; cette année à cause du gel et des cerfs, ils ont perdu 200 pieds mais les vignerons sont tenaces et veulent aller jusqu’à une production de vin de qualité correcte ! Ces deux vignerons futuristes ont investi environ 40 000 euros dans la construction d’un chai et ils sont encore loin de la rentabilité…

La région est composée principalement de sols plats à moins de 2% de pente, les sols sont argileux et fertiles, le vent actif qui protège facilement des attaques de champignons ; le cépage blanc solaris, est bien adapté à ce type de climat…On peut quand même parler d’une viticulture de l’extrême et souhaiter bonne chance à ces vignerons audacieux !

Source : OIV/ www.ndr.de

Nous contacter