Retour à l’âge de pierre me direz vous ? Non pas tout à fait quand même mais de grands changements à prévoir !

Les transports maritimes sont en train progressivement de changer de cap et surtout d’énergie ; le vent remplace le fioul et l’on revient progressivement à l’époque où le transport par voilier ou goélette, voire 3 ou 4 mâts réglait le déplacement des produits alimentaires, solides et liquides ; on se souvient des découvertes liées au transport sur les océans, avec les tangages et les roulis, qui permettaient aux vins ou aux eaux de vie d’atteindre une certaine maturité après les longs voyages en provenance des Amériques, des Indes ou de l’Afrique.

Des entreprises commencent à se spécialiser dans ce genre d’activité alors que d’autres sont toujours attachées au super ou méga porte-containers pour traverser les océans ; la start-up TOWT (Trans Oceanic Wind Transport) est dans ce business depuis 2011 et se contente actuellement de louer des vieux gréements afin d’assurer ses obligations de transporteur par voie maritime. Cette année, nouvel objectif consiste en celui d’avoir ses propres navires et de les construire  afin de répondre aux demandes grandissantes des clients attentionnés qui veulent quitter les transports polluants désormais dévastateurs pour notre planète.

Le but dans un premier temps étant de réserver ces transports à des produits alimentaires de qualité, comme des vins de grandes appellations ou des vins rares, mais aussi des spiritueux tels le rhum ou le whisky dont on connait les liens étroits avec les récipients en bois et les effets bonificateurs des mouvements marins.

D’autres entreprises françaises se sont lancées dans la construction de voiliers cargos comme NEOLINE à Nantes ou GRAIN DE SAIL en Bretagne du côté de Morlaix. Il faudra être plus patient pour utiliser ce genre de transport protecteur de l’environnement (30 jours de traversée contre 4 à 5) pour les gros navires industriels, mais le jeu en vaut la chandelle, surtout si cette forme d’activité se développe dans les années à venir et on a tout lieu d’y croire !

Une solution protectrice de l’environnement par rapport aux énergies fossiles, c’est ce que l’on demande !

Source : www.thedrinksbusiness.com

Nous contacter