A l’occasion de l’évènement « Taste the world in Bordeaux » organisé hier au soir au palais de la Bourse dans le cadre du congrès des grandes capitales viticoles, on pouvait bien sur déguster des vins d’une dizaine de grands pays producteurs, manger aussi des amuse bouches excellents préparés par l’école Ferrandi, et assister aussi à des démonstrations du fameux arérateur cité en référence.

Nous nous sommes prêtés à un essai effectué sur un vin de l’appellation Toro, Paciencia 2016, issu de la gamme des vignobles Bernard Magrez et le résultat fut immédiat et même étonnant…Une comparative du vin servi sans aucune manipulation avec celui passé dans l’aérateur avec un indice 6, à savoir comme si le vin avait été aéré 6 heures avant ouverture, a été révélateur ! Beaucoup plus de fruit, d’expression et de saveurs en bouche pour le vin « aéré »…

Les résultats semblent donc probants au vu de cette expérience, il reste maintenant à distribuer l’appareil, commercialisé dans un coffret luxe avec son kit et son mode d’emploi ; son utilisation nous parait particulièrement intéressante du fait que l’on peut moduler à sa guise l’aération et donc adapter en quelque sorte le vin à sa propre  palette gustative et aromatique.

Très utile certainement pour les grandes tables et les bars à vins significatifs, afin de répondre au goût de la clientèle et aussi régler l’aération suivant chaque convive qui siège à une même table.

Il faut aussi certainement de la part des élaborateurs du système arriver à mettre sur le marché un outil plus « adapté » économiquement à une clientèle classique, un autre challenge pour cette jeune start-up parisienne qui semble sur le bon chemin de la réussite !

www.aveine.paris

Nous contacter