Il y a quelques jours, la nouvelle est passée presque inaperçue sous le feu de l’actualité du covid-19 qui tient toujours le leadership, mais l’Angleterre a définitivement mis en route son « vin nouveau » à l’instar du beaujolais 50 ans auparavant et ce grâce aux conditions météorologiques qui s’améliorent sur les îles britanniques et permettent d’améliorer régulièrement à la fois quantités et qualité sur les vins.

A la limite entre le Pays de Galles et l’Angleterre, la famille DAY, va lancer son deuxième millésime de « vin nouveau » à partir su cépage pinot noir qui en fait est sortit sur le marché le jeudi 20 novembre, à la même date que tous les vins nouveaux français, qu’ils soient Beaujolais, Gaillac ou d’Anjou.

C’est le même style de vin qui est produit en Angleterre avec des arômes fruités particulièrement en évidence, basés sur la cerise, la mûre, des notes de fruits exotiques proche de la banane et une bouche gouleyante à souhaits, où les tanins sont sur la finesse et le fondu.

La marque familiale s’appelle HEREFORDSHIRE, et M. DAY est le premier vigneron à produire du vin nouveau dans les règles de l’art au Royaume-Uni ; peut-être deviendra-t-il le futur Georges DUBOEUF anglo-saxon, l’histoire nous le dira ! La totalité de la production 2020 se monte à quelques 2500 bouteilles et est vendue au prix d’environ 13€ la bouteille, et l’anecdote ne dit pas si la Reine Elisabeth en a commandé pour sa propre consommation…

Source : www.londresmag.com

Nous contacter