Avant de commencer l’année par la première brève, permettez nous tout d’abord de vous présenter nos vœux les plus cordiaux et bachiques pour 2021, avec pour toute la planète entière nos souhaits pour un monde meilleur et plus enchanteur que le fut le précédent millésime !

Pour amorcer cette nouvelle séquence de 365 jours, nous allons vous parlez d’un vin mousseux qui fait fureur en Argentine, pays qui a libéralisé l’avortement libre il y a quelques jours, et donc ce vin étonnant par son étiquette très contre-versée fait le buzz dans ce pays d’Amérique où les ravages du coronavirus sont considérables et où la population a besoin de rire et se lâcher un peu dans cette adversité….

Au mois de novembre 2020, quelques entre filets avaient alors annoncés la sortie d’un vin mousseux produit dans la région de Mendoza, la capitale du vin en Argentine, dans une petite zone bien connue des « wine lovers », Lujan de Cuyo. Ce mousseux est réalisé à partir du binôme de cépages chardonnay et chenin, de type extra brut, aux notes aromatiques sur les agrumes, vif en bouche et gouleyant à souhait ; il a été lancé sur le marché pour les fêtes de fin d’année et très rapidement a connu un succès fou grâce à son étiquette, incompréhensible pour un non averti avec l’acronyme : LPQTP, qui a un double sens, en quelque sorte…Tout d’abord on peut comprendre la phrase en castellan «  Lindo periodo qué tiempos pletoricos » qui pourrait se traduire par « jolie période en ces moments pléthoriques » mais qui peut se dire aussi, toujours en castillan «  La puta que te pario » , autrement traduit par « la pute qui t’a mis au monde », une façon très singulière de dire au revoir à 2020 et de commencer avec dynamique l’année 2021.

La Bodega DANTE ROBINO, maison centenaire a imaginé ce produit afin de faire oublier aux argentins les plusieurs mois de confinement et de retrouver la bonne humeur ! le résultat est convaincant puisque les 300 000 bouteilles produites sont parties en quelques semaines et que 280 000 nouvelles qui vont sortir en ce début d’année vont certainement subir le même sort !

Comme quoi le marketing est souvent la clé de la réussite dans ce monde actuel !

Source : www.lacapital.com / www.lepoint.fr

Nous contacter