Un éminent spécialiste du vignoble, le professeur espagnol Fernando MARTINEZ DE TODA, intervenant à l’Université de la Rioja et chercheur dans l’équivalent espagnol de l’IIVS, l’ICVV, bien connu dans le monde viticole, vient de publier dans la revue scientifique « VITIS JOURNAL OF GRAPEVINE RESEARCH » les résultats d’expérimentations menées sur le terrain « in vitro », plus précisément sur 3 cépages rouges espagnols, le GRENACHE, le TEMPRANILLO et le MATURANA.

Il s’agit pour parler simple de pratiquer un système de taille spécial, qui permettrait d’obtenir naturellement  2  récoltes dans la même année calendaire, une première récolte qui se ferait environ 2 semaines après celle d’une conduite viticole normale, et la seconde qui elle aurait lieu entre 40 et 50 jours après dans les mêmes conditions de production. Il s’agirait en quelque sorte de ramasser comme l’on fait aujourd’hui avec les verjus, des raisins à maturité tardive, avec de petits rendements, des petites grappes et baies, raisins ayant des PH faibles et des acidités plus élevées.

D’après ce scientifique, cela permettrait d’obtenir en deuxième ramassage des raisins d’excellence qui pourraient ainsi continuer la tradition des vins de haute qualité avec de longues possibilités de garde, ceci ne pouvant s’obtenir que dans des régions viticoles chaudes, comme on peut en trouver fréquemment en zone méditerranéenne. La technique utilisée porte le nom de forçage des bourgeons et amène un raccourcissement des rameaux à plusieurs nœuds. Cette méthode expérimentale diminue le rendement global de la parcelle et le rapport de production entre la première et la seconde vendange est d’environ 2.5 (70% récoltés au premier ramassage, 30% au second).

Une technique novatrice qui amènerait des surcoûts bien entendu, mais qui pourrait apporter des solutions qualitatives dans le vignoble sans changer les populations de cépages, contrairement aux autres orientations de la recherche scientifique qui vont dans le sens de la modification des encépagements dans les zones viticoles pour remédier au réchauffement….

Les résultats de la récolte 2022 seront donc attendus avec grand intérêt surtout sur les parcelles pratiquant cette fameuse technique du forçage des bourgeons.

Sources : www.tecnovino.com/www.oiv.int

Vitis journal of grapevine research 60 119-124 

Nous contacter